Improvisation Musicale

Si on associe aujourd'hui habituellement l'improvisation au théâtre, le terme était plus souvent utilisé pour la musique durant la première moitié du XXième siècle, en particulier pour le jazz.

 

Aujourd'hui encore bon nombre de musiciens pratiquent l'improvisation. Le jazz reste un grand représentant de l'improvisation musicale, mais d'autres genres la pratiquent couramment comme le rap par exemple. Lorsque plusieurs musiciens se rassemblent pour improviser ensemble, que ce soit en groupe établi ou en scène ouverte, on utilise plus volontiers le terme de "jam" ou "session de jam" qu'improvisation. À noter que plusieurs spécialistes tendent à différencier (et non opposer) "improvisation musicale" et "musique improvisée". La première est une variation d'un thème ou d'une mélodie ou une création spontanée qui respecte certaines règles d'improvisation quand la seconde tente justement de s'affranchir de toute règle pour se plonger dans un morceau beaucoup plus expérimental.

 

Des improvisateurs souvent méconnus du grand public sont les organistes. Tout musicien désirant jouer de l'orgue doit passer par une formation en improvisation car certains passages de la messe, comme la communion dans l'église catholique, sont extrêmement variables en terme de durée et imprévisibles, ce qui oblige souvent l'organiste à allonger ou au contraire écourter rapidement une pièce écrite sans que les fidèles ne puissent le remarquer. On peut régulièrement assister à des "improvisations à l'orgue" dans les grandes églises et cathédrales de Belgique. Pour les passionnés il existe des concours internationaux, le plus réputé étant le Concours International d'Improvisation de Chartres ou Grand Prix de Chartres, en France, qui se déroule toutes les années paires à la fin août - début septembre.

 

Il ne faut bien entendu pas oublier qu'aux origines la musique est souvent née de l'improvisation et que celle-ci n'a jamais totalement disparu. Bon nombre de compositeurs de musique classique encore célèbres aujourd'hui se sont illustrés en improvisations musicales comme Liszt, Bach, Mozart ou encore Beethoven.

 

Créé par Walter Thompson en 1974 à Woodstock, le Soundpainting est "un langage gestuel de création artistique multidisciplinaire en temps réel. Il est destiné à des musiciens, des danseurs, acteurs et plasticiens. En évolution constante, ce langage comporte plus de 1 200 signes de la main et corporels qui désignent différents types de matériaux artistiques spécifiques aux exécutants. Pendant une performance, le soundpainter fait un ensemble de signes aux exécutants et utilise les réponses de ceux-ci pour développer et donner forme à sa composition. Cette composition en temps réel résulte ainsi de l'interaction entre les improvisations des exécutants et celle du soundpainter." (Source Wikipedia). En Belgique, le groupe Matters pratique le Soundpainting avec une cinquantaine d'artistes et est à l'origine depuis 2012 du groupe Sysmo, composé de 12 percussionnistes et 1 chef d'orchestre. Sysmo s'inspire à la fois du Soundpainting et du Rhythm with Signs développé depuis 2005 par le compositeur argentin Santiago Vasquez et qui se compose d'une centaine de signes.

 

Enfin bon nombre de concepts d'improvisation théâtrale laissent une place importante à la musique comme source d'inspiration et vous verrez souvent un (ou des) musicien(s) accompagner la Compagnie Tadam ou Tandem, Ting, ...

 

 

 

LaBel Impro © All Rights Reserved