Foire Aux Questions

 

 

N.B. : Nous vous invitons à d'abord découvrir le lexique afin de bien comprendre tous les propos

 

L'improvisation théâtrale étant encore relativement peu connue auprès du grand public en Belgique, elle peut-être la source de nombreuses questions. Voici un florilège, non exhaustif, des questions qu'on retrouve le plus souvent :

 

L'improvisation théâtrale c'est le match ?

 

NON ! Le match d'impro n'est qu'une partie, fort réputée il est vrai, de l'improvisation théâtrale. On trouve également de nombreux concepts qui abordent l'improvisation théâtrale sous différents formats. Certains improvisent une pièce de théâtre d'1h15, d'autres improvisent des scènes diverses et variées sous une même thématique et chaque année de nouveaux concepts voient le jour, autant chez les professionnels que chez les amateurs.

 

Peut-on trouver de l'improvisation ailleurs qu'au théâtre ?

 

OUI ! On peut trouver des spectacles ou "performances" d'improvisation sous de nombreuses formes artistiques. Le terme improvisation était d'ailleurs surtout utilisé il y a 100 ans pour le jazz. Et on ne parle là que des arts qui permettent la création d'un spectacle car, si on ne parle pas de performance publique, il faut bien reconnaître que l'improvisation est présente sous toutes les formes artistiques.

 

L'improvisation théâtrale ça DOIT être drôle ?

 

NON ! Comme pour toute histoire contée ou jouée (livres, théâtre, cinéma, chanson, ...) l'improvisation peut reposer sur toutes les émotions connues de l'Homme et certaines des improvisations les plus marquantes sont dramatiques. Les détracteurs du match d'impro lui reprochent souvent cette sorte de besoin qu'ont les jouteurs d'être drôle en tout temps, sans laisser la place aux autres émotions.

 

Tout le monde peut devenir improvisateur ?

 

OUI ! La majeure partie des personnes qui n'osent pas se lancer dans l'improvisation prétextent un manque de répartie, un manque d'humour, un manque d'expérience théâtrale ou un manque de culture. Certes ce sont quatre atouts pour improviser mais ils ne sont pas indispensables. On oublie souvent que l'improvisation est un hobby qui se pratique le plus souvent 3h par semaine et que les improvisateurs, même amateurs, que vous voyez sur scène s'entrainent chaque semaine de l'année scolaire depuis 2, 5, 10 parfois 20 ans et même plus. Nombreux sont ceux qui sont inscrit dans 2 équipes, totalisant ainsi 6h d'entraînement par semaine. La répartie, l'humour, le jeu théâtral sont donc des choses qui s'acquièrent avec le temps et rares sont les improvisateurs à débuter avec toutes ces armes en main. Concernant la culture elle a une utilité somme toute limitée et si elle peut parfois sauver un improvisateur, son absence créera au contraire bien souvent le quiproquo ou l'absurdité qui donnera l'étincelle au démarrage de l'histoire.

Si il fallait vraiment trouver des qualités indispensables on pourrait donner les suivantes :

- Savez-vous tenir une conversation ? (sans le savoir vous improvisez chaque jour à côté de la machine à café)

- Avez-vous joué étant enfant ? (on dit que je suis le voleur et toi le policier... ça vous rappelle quelque chose ?)

=> Bravo, vous avez déjà tout en main pour débuter l'improvisation.

 

Les entraînements d'impro c'est des répétitions ?

 

NON ! Dans un coaching d'impro, les improvisateurs vont être amenés à découvrir différentes manières de raconter une histoire, de jouer des personnages, de mimer des objets, ... le coaching d'impro commence par un échauffement du corps, de la voix, de la réactivité et du cerveau par une série d'exercices, propre à chaque coach, qui vont amener les improvisateurs à un stade où ils sont "à l'écoute", prêts à réagir à tout type d'information et à tout mouvement (d'où l'importance de l'échauffement du corps). Ensuite une thématique apportée par le coach sera travaillée tout au long du coaching. La majeure partie des équipes change de coach toutes les 4-5 semaines.

 

Avant un match les jouteurs ignorent les thèmes de l'arbitre ?

 

OUI ! C'est sans doute ce qu'on peut le plus souvent entendre à la sortie d'un match : "oui mais bon, ils savaient déjà à l'avance ce qu'ils allaient faire !" Avant le match l'arbitre annonce aux jouteurs les catégories susceptibles de sortir du barillet ceci dans le but de rappeller les règles ou les "codes de jeu" de certaines catégories moins souvent jouées ou pour les jouteurs les moins expérimentés. Mais en aucun cas l'arbitre n'annonce les thèmes ou l'ordre des catégories.

 

Dans un match, une histoire est inventée intégralement durant les 20 secondes du caucus ?

 

NON ! On entend souvent cette phrase près du bar à la mi-temps ou à la sortie : "c'est quand même fou tout ce qu'ils arrivent à inventer en 20 secondes". Sachez que le caucus sert souvent à donner au jouteur qui prend le lead un type de personnage et/ou un but à atteindre et/ou une manip' de départ. Le reste apparaîtra dans l'improvisation petit à petit.

Concernant les improvisations comparées, le caucus sert le plus souvent à donner la situation de base (exemple type : "On est des ouvriers et on veut lancer une grève") et le canevas/la contrainte qui sera utilisé(e). Le canevas choisi est souvent un canevas travaillé en équipe lors d'un coaching plus ou moins récent.

À noter que le match est un des rares concept d'impro à laisser les improvisateurs se concerter avant de démarrer.

 

Où et quand puis-je démarrer l'impro ?

 

La majeure partie des asbl d'impro proposent des initiations, suivies de la possibilité d'une création d'équipe, vers fin septembre début octobre et vers fin janvier début février. On trouve des asbl un peu partout à Bruxelles et en Wallonie, vous pouvez les découvrir => ICI (certaines équipes accueillent des nouveaux tout le long de l'année)

En dehors des équipes traditionelles vouées au match d'impro, il existe également des ateliers d'improvisation qui se donnent sur une durée de 3-4 mois sans objectifs particuliers de spectacles. Vous les trouverez => ICI

Si les équipes d'impro sont composées de participants à la moyenne d'âge variant majoritairement de 20 à 40 ans, on trouve également bon nombre d'équipes ado, soit dans certaines écoles soit en extra-scolaire. Renseignements par ICI

Sachez enfin que de plus en plus d'entreprises font appel à des coachs d'impro que ce soit pour un team building ou pour créer une équipe au sein de l'entreprise qui pratique l'impro pour s'amuser / décompresser une fois par semaine. Renseignements par ICI

 

Et ça coûte combien ?

 

En général il faut compter 35€/mois de cotisation pour un coaching de 3h/semaine lorsque l'asbl prend en charge la location d'une salle et le choix des coachs. Dans certaines équipes comme celles de la FBIA le prix de la location de la salle pour le coaching ainsi que la rétribution du coach (allant de 50€ à 125€ par coaching en moyenne) sont à charge de l'équipe et selon la salle et les coachs qu'ils trouvent cela peut faire varier le coût final. Attention que les chiffres donnés ici concernent les équipes amateurs et non pas les ateliers ou les équipes en entreprise.

 

Tu peux me faire une impro là ?

 

NON ! Même le plus aguerri des improvisateurs ne vous fera pas une impro sur commande dans la file du Delhaize ou autour d'un verre Chez Fernand. Par contre n'hésitez pas à parcourir l'agenda pour découvrir les plus belles improvisations dans votre région ;)

 

 

LaBel Impro © All Rights Reserved